Pour ne pas perdre le contact avec le public, ni la dynamique enclenchée par le festival Première Rencontre Autour Du Piano depuis douze ans maintenant, l’association Gwadloup Groove lance le concept original et « made in Guadeloupe » du Piano à Bretelles. Comme l’explique son président, Steve Nuissier, ce substitut économique du piano, représente également ici la solution de remplacement temporaire du festival, durant les années compliquées que nous venons de vivre en raison des problèmes sanitaires. C’est la DAC Guadeloupe – et donc le Ministère de la Culture – qui a permis la réalisation du Piano à Bretelles, grâce à un financement dédié. Gwadloup Groove s’est alors tournée vers les structures Antilles Média en Guadeloupe et Jazz And People à Paris, pour réaliser ces portraits de pianistes qui ont marqué le festival ces dernières années. À Paris, c’est Vincent Bessières, partenaire de longue date du festival – il avait fait venir le concept At Barloyd’s en 2019 – qui en a assuré la réalisation. En Guadeloupe, des prestataires locaux ont par ailleurs été mis à contribution, comme Agnès Djafri (visuel), Mickael Benjamin (son), Passerel Prod (images d’archives), afin de renforcer le réseau et la coopération autour du festival. Au long de ces portraits, on retrouvera ainsi des entretiens, des extraits de concerts ainsi qu’un volet pédagogique, car la transmission reste un objectif fort pour l’association. Le premier de cette série de portraits sera celui du pianiste Franck Amsallem et sera publié ce mardi 15 mars 2022 sur les réseaux sociaux, le site du festival et celui d’Antilles Media.

Pianiste et compositeur de jazz français, Sylvain Ransy est né en Guadeloupe en 1981. D’un père guitariste, s’orienter vers la musique était pour lui une évidence. Autodidacte, il apprend le piano en écoutant la radio et fait ses premières scènes dans les orchestres de bal, dans lesquels il se produit parfois avec son père. À l’adolescence, il découvre le jazz, avec l’album « Biguine Réflexions » d’Alain Jean-Marie, puis s’intéresse à d’autres pianistes comme Michel Petrucciani, Mario Canonge ou encore Keith Jarrett. Il se forme successivement en France puis au Canada et devient très actif sur la scène montréalaise où il collabore avec divers artistes locaux comme Malika Tirolien, Kim Richardson, Kalmunity Vibe Collective, Rafael Zaldivar, Valérie Daure et d’autres. Son premier album en trio, Eclipse, sort en 2015. Sylvain se produit dans plusieurs festivals au Canada et aux Antilles et il a eu l’occasion de travailler avec Alain Jean-Marie, Jacques Schwartz-Bart, Franck Nicolas, Arnaud Dolmen, Linley Marthe, André Condouant, Calypso Rose, Tony Chasseur, Thierry Vaton. Il est actuellement pianiste et directeur musical du “Béatrice Civaton Quartet”.