José Privat succède à Paulo Rosine dans Malavoi. Il est aussi un organiste talentueux qui sort en 1982 l’incontournable Orgue Biguine, puis en 1985 Rev’ri Bô Dlo. Sous ses doigts, l’orgue Hammond rugit pour chanter biguines, mazurkas sur des harmonies jazz dans l’esprit du géant Eddy Louis et de ceux qui détournent l’orgue vers les musiques populaires.

José Privat livre de belles compositions et célèbre notre patrimoine musical. Faisant dialoguer orgue et piano Touche Caraïbe, son ultime CD en 2003, revisite Stellio, Donatien, Guédon, Rosine... 


Vous aimez